Agiles Ensemble

Offres Resilience

Retour

Quels dispositifs mettre en place pour accompagner votre sortie de crise ?

L’évolution de la crise sanitaire étant actuellement incertaine, les entreprises doivent aujourd’hui faire face à de nouveaux défis : comment prévoir la reprise de l’activité sans pouvoir anticiper l’évolution de la crise sanitaire ? En effet, la préparation de la sortie de la crise repose nécessairement sur des analyses prévisionnelles de l’activité, dont la reprise dépend uniquement de l’évolution sanitaire, contrairement à d’autres crises passées.

En conséquence, tout l’enjeu est, pour les entreprises, d’anticiper au mieux leurs besoins de trésorerie et de profiter des mesures et dispositifs existants pour maintenir le niveau de trésorerie suffisant, afin d’échapper à la faillite.

Préservation des relations clients / fournisseurs et financement de l’activité

En raison de la crise sanitaire, la plupart des entreprises ont connu un gel partiel, voire total, de leurs activités. Or la survie d’une entreprise dépend d’une bonne gestion de la trésorerie. D’un côté, les entreprises subissent une perte de revenus, et de l’autre, elles doivent poursuivre l’exécution de leurs obligations et honorer le paiement de diverses charges, telles que le paiement des loyers, le remboursement des échéances bancaires, le paiement des salaires, les taxes fiscales et sociales, etc.

Dans ce contexte qu’ont été mises en place des mesures gouvernementales afin de soutenir la trésorerie des entreprises, notamment :

  • chômage partiel simplifié et renforcé ;
  • fonds de solidarité pour les très petites entreprises ;
  • mise en place de prêts garantis par l’Etat pour les entreprises de toute taille ;
  • rééchelonnement des crédits bancaires ;
  • suspension du paiement des loyers commerciaux pour les très petites entreprises ;
  • report du paiement de charges sociales, voire même pour certaines entreprises l’exonération du paiement de ces charges.

Notre équipe accompagne les entreprises qui doivent pouvoir honorer à nouveau les loyers, les échéances de prêts et cotisations qui ont été suspendus jusqu’à présent, mais également ceux à venir, afin de prévoir l’état de leur trésorerie à court, moyen et long termes.

L’enjeu du rebond est d’assurer dans ce contexte la préservation des relations clients – fournisseurs mais également le financement de l’activité.

Julie Cittadini | Alexae Fournier-de Faÿ | Arnaud Molinier | Rudy Jourdan

Le recours aux procédures de préventions des difficultés

Les dispositifs mis en place par le gouvernement peuvent sembler insuffisants pour un grand nombre d’entreprises en ce que les mesures gouvernementales ont essentiellement pour effet de suspendre le paiement de certaines charges, et non pas de les exonérer.

Il peut être nécessaire de recourir aux outils de préventions des difficultés, qui présentent l’avantage d’offrir la possibilité pour les entreprises de négocier avec leurs principaux partenaires et de sécuriser les restructurations nécessaires.

Les procédures amiables ou collectives s’avèrent être des outils efficaces permettant à l’entreprise une sortie par le haut de ses difficultés.

Notre équipe accompagne ses clients dans le cadre de dispositifs de préventions des difficultés, telles que le mandat ad hoc ou la conciliation, qui permettent de sécuriser les opérations de restructuration nécessaires (spin-off) mais également les opérations de consolidation vers lesquelles doivent se tourner les entreprises.

Julie Cittadini | Alexae Fournier-de Faÿ | Arnaud Molinier | Rudy Jourdan